Gwenvael vous apprend les bases de la langue bretonne Komz brezhoneg (parler breton) est le titre du compte Instagram de Gwenvael.

Gwenvael vous apprend les bases de la langue bretonne

Komz brezhoneg (parler breton) est le titre du compte Instagram de Gwenvael.

Komz brezhoneg

Komz brezhoneg

jeudi 23 décembre 2021 à 14h19

 

Komz brezhoneg (parler breton) est le nom du compte Instagram de Gwenvael.

https://www.instagram.com/komzbrezhoneg/

Il partage sa connaissance de la langue bretonne au travers d'une pédagogie ludique. De petites vignettes représentant un mot = une traduction ou encore sous forme de vidéos qui aident à la prononciation. Simple et efficace, il n'en faut pas plus pour accéder au stade de la découverte.

2022 ouvre une nouvelle page dans son fonctionnement avec une méthode ludique : "une semaine / un thème"  chaque jour un mot issu du thème et sa traduction. Voilà de quoi organiser votre apprentissage. 

Alors pourquoi pas vous ? 


Bonjour Gwenvael, merci de répondre à notre demande de reportage,  pouvez-vous vous présenter ?

« Me zo o chom e Penn ar Bed ha ma anv eo Gwenvaël »

« J’habite dans le Finistère et je m’appelle Gwenvaël »

Je suis originaire du Finistère, j'ai reçu un héritage culturel de la part de mon grand père et de mon père. À cette époque (années 40) on parlait d'abord le breton jusqu’à l'âge de 5 ans avant d'apprendre le français à l'école. Cette époque était bien différente, une existence authentique, rurale.

Cet héritage a forcément suscité chez moi un intérêt arrivé à l’âge adulte, faisant que j'ai souhaité approfondir mes connaissances par un réel apprentissage de la langue à l’issue de mon cursus scolaire. Pour cela j’ai intégré le centre de formation Mervent basé à Quimper au sein duquel j’ai effectué une formation de 9 mois. Il s’agit d’une formation dite intensive comprenant un rythme de 35heures par semaine.

Aujourd’hui, je suis enseignant en classe bilingue et j'ai ce goût de la transmission du savoir !


Alors pourquoi l’intérêt  de la langue bretonne revient il ?

« Perak ? »

« pourquoi »

L’intérêt revient par plusieurs motivations, la culture régionale en France fait son retour.

L'identité régionale est quelque chose que l'on ne cache plus. Partir vers Paris pour aller mener sa carrière professionnelle ne fait plus partie des motivations. La Bretagne a aussi quelque chose de très authentique culturellement et sa réappropriation devient inévitable. On peut presque parler de chauvinisme.

Selon un sondage réalisé en 2018, il y aurait plus de 200 000 locuteurs actifs en Bretagne dont plus de la moitié dans le Finistère.


Confirmez vous une rupture générationnelle dans la transmission de la langue Bretonne ?

Deskiñ brezhoneg

« Apprendre le  breton»  

La tranche d 'âge des plus de 50 /70 ans a subi une rupture de cette transmission, l'usage de la langue bretonne était interdite. Son interdiction a débuté en 1830 pour finir à la première moitié du 20ème siècle.



Et quelle typologie de lecteur vient vers vous ?

Ma sevenadur a garan

« j'aime ma culture »

J'ai beaucoup d'abonnés dans la tranche d’âge de 20 / 30 ans, une génération nouvelle, moderne qui a accès au monde numérique et qui peut de manière ludique apprendre les premiers mots. C’est une génération qui souhaite avant tout s'amuser en se réappropriant sa culture.


Pouvez vous décrire votre pédagogie sur votre compte Instagram ?

Je positionne des petites vignettes réalisées en infographie avec un mot et sa traduction.

On reste dans la découverte et l'amusement mais je peux aussi proposer des vidéos sur un thème comme « les insultes en breton » ou « comment dire bonjour en breton ».

En complément pour donner un attrait nouveau à la langue et la culture bretonne, je réalise également des jeux concours avec des partenaires qui me semblent intéressants pour ma communauté ou encore je relaye des événements en lien avec la culture bretonne.


Quelle est la difficulté principale dans l'apprentissage de la langue ?

La différence entre l'écrit et l'oral. Il est parfois difficile de faire le pont entre certaines prononciations locales et l’écrit dit « scolaire » par les anciens. A titre d’exemple le mot besoin s’écrit « ezhomm » et va localement se prononcer « him », « hèm » ou bien encore « ézhoum ». Cependant c’est cette diversité qui fait également la beauté de la langue.  


Que pouvons nous vous souhaitez pour 2022, vos envies, vos ambitions ou contributions ?

En 2022 mon objectif sur les réseaux est de développer le système de la semaine à thème. Chaque semaine sera définie par un nouveau thème le dimanche soir sur Instagram puis tous les jours une traduction en lien avec le thème sera postée.

Le but est d'aider le public dans la découverte de la langue en ciblant l'apprentissage.

Gwenvael merci encore pour votre participation, pour conclure pouvez vous nous donner en breton quelques mots ou expression synonymes de remerciements ou de salutations qui se formulent au moment d'un départ  ?

Ken ar c’hentañ = à bientôt

Ken ar wech all = à la prochaine 

Ou bien pour une touche d’humour «Kalon vat war an hent » = Bon courage sur la route



Morbihan

Découvrez tous nos articles sur la Bretagne

Tous nos articles sur le Morbihan

Vos réactions

Vous avez aimé ? Partagez !

Soutenir br8

Avec un don de 1 euro, vous nous envoyez un message très fort d’encouragement et de soutien à br8.fr. Notre projet demande beaucoup d’investissement, tant en coût (hébergement, matériel photo, nombreux déplacements) qu’en temps.

Si vous reconnaissez notre travail pour le site, ou tout simplement, si vous aimez le site, et que vous aimeriez le voir progesser, se développer, alors n’hésitez pas à y contribuer.

Soutenir br8